Ludivine Bernusset - Chiropracteur à Avignon
Mal de dos, douleurs articulaires, migraines, tensions, torticolis...

Questions / Réponses

Combien de séances sont nécessaires pour améliorer mon problème?

Le traitement chiropratique appliqué va dépendre de la pathologie dont vous souffrez, de votre âge et de l'ancienneté de la douleur, mais aussi de votre implication face à votre douleur, quant à la pratique des exercices conseillés, le maintien d’ une alimentation appropriée (variée, équilibrée, l’hydratation) ainsi qu’une hygiène de vie correcte (sommeil, posture) mais aussi de votre investissement personnel.

Pour une lombalgie qui dure depuis quelques jours, en moyenne 3 à 4 séances rapprochées sont nécessaires pour faire le tour des blocages articulaires, et tensions musculaires responsables de ce mal de dos. Ensuite, le chiropracteur vous propose quelques séances pour stabiliser et bien solidifier son traitement pour éviter les rechutes. Cette phase de stabilisation est très variable en fonction des patients. Une fois la phase douloureuse et de stabilisation passée. Je vous proposerai des séances d’entretien, idéalement à chaque changement de saison c 'est à dire 4 fois par an, ou bien plus fréquemment tous les 2 mois suivant votre ressenti et votre besoin.

Pour une sciatique avec hernie discale depuis plusieurs mois, 4 séances rapprochées seront nécessaires pour commencer à voir une amélioration. Au total, une moyenne de 10 séances sera recommandée espacées sur 3 mois.

Dès le premier soin, le patient ressent un bien-être, sa respiration et sa posture sont meilleures, le sommeil est plus profond.

Est-ce que je dois avoir peur d' avoir mal?

L’ajustement chiropratique nécessite une dextérité qui s’acquiert au fil des 6 années d’études. Au cours de la séance, le praticien repère les zones sensibles. Le soin est agréable. Un traitement bien réalisé est parfaitement indolore.

Que faire ou ne pas faire après une séance de chiropraxie?

La majorité des patients ressentent un soulagement immédiat à l’issue du traitement.

Juste après, il est recommandé de faire une petite marche d’une dizaine de minutes afin que le cerveau intègre à nouveau le mouvement et le positionnement correct de ses articulations.

Le soir même, ne pas s’étonner de ressentir une petite fatigue, de légers maux de tête, ou des courbatures, semblables à celles ressenties après un entrainement sportif. Ces réactions sont normales, en effet les toxines musculaires étant libérées dans la circulation sanguine général le corps doit s’en débarrasser.

Elles disparaissent en 24 à 48 heures. Après 2 journées passées, la pratique des activités sportives habituelles est encouragée dans la limite de la douleur. 

Est-ce que je dois attendre d'avoir mal pour consulter?

La colonne vertébrale est notre véhicule de tous les jours. C'est elle qui amortit tous les mouvements que nous faisons, le poids que nous portons (courses, sac a dos, valises), elle est soumise a rude épreuve, elle nécessite une attention toute particulière et régulièrement.

Même si vous ne ressentez pas de douleur, il est important de faire contrôler votre colonne vertébrale, pour maintenir son bon fonctionnement sa souplesse et sa mobilité, et surtout éviter le vieillissement prématuré et l'usure  précoce des articulations, disques, ligaments, tendons.

Quel est la différence entre un ostéopathe et un chiropracteur?

Toute la différence réside dans la formation initiale qui délivre un diplôme international pour les chiropracteurs et un diplôme français pour les ostéopathes.

Le programme complet de l’enseignement chiropratique incorpore les sciences médicales de base (physiologie, anatomie, biochimie…), les sciences cliniques (dissection, diagnostic radiologique, neurologie…) et l’expérience clinique. Grâce à cette formation, le chiropracteur acquiert la compétence pour formuler un diagnostic et une analyse chiropratique, ainsi que la dextérité et la maîtrise de ses ajustements.

Les exigences de la formation et les standards de qualité requis au niveau mondial font qu’il est impossible d’apprendre la chiropraxie lors de stages, de séminaires.

Les chiropracteurs sont tous formés, en France ou à l’étranger, dans un collège qui impose 6 000 heures de cours à temps plein répartis sur 6 années, dont une année d’assistanat. Leur diplôme est reconnu dans la plupart des pays d’Europe, d’Amérique et en Australie.

Les ostéopathes ont des formations plus hétérogènes. Il peut s’agir d’un médecin du sport, d’un rhumatologue ou d’un kinésithérapeute ayant suivi des stages complémentaires, ou d’un ostéopathe DO dont la formation à temps plein varie actuellement entre 3 et 6 ans d’études.

 

Néanmoins, les troubles ou maladies qui font consulter les patients sont les mêmes qu’il s’agisse d’un chiropracteur ou d’un ostéopathe.

Les radiographies sont-elles nécessaires?

Les radiographies sont très utiles, elles vont me permettre de regarder l’allure générale de votre colonne vertébrale, repérer où sont les zones du dos qui souffrent le plus et travailler spécifiquement pour corriger les vertébres qui ne sont pas alignées avec les autres ou les autres blocages articulaires. Si vous ne disposez pas d’examens récents, votre chiropracteur, s’il le juge nécessaire, vous orientera directement vers un radiologue qui est prescripteur de ses actes. Ainsi, vous obtiendrez un remboursement des clichés radiographiques ou d’autres imageries (scanner, IRM…).

La chiropraxie est elle reconnue en France? Puis-je me faire rembourser mes séances de chiropraxie?

Depuis le 4 mars 2002, une loi reconnaît l’utilisation des titres de chiropracteurs et d’ostéopathes. Cependant cette loi ne donne pas lieu à un remboursement de la part de la Sécurité sociale. Toutefois, il est intéressant de noter le rapport coût/efficacité de la chiropratique. De nombreuses études réalisées dans le monde, et notamment en Grande Bretagne* ont mis en exergue, sur les moyen et long termes, la rentabilité du traitement chiropratique : diminution des arrêts de travail, réduction des durées d’hospitalisation, diminution du coût des soins. C’est pourquoi la plupart des mutuelles prennent en charge une partie ou la totalité des soins. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre centre et à demander une note honoraires à votre chiropracteur (voir la liste des mutuelles).

Le Chiropracteur fait-il toujours craquer les vertèbres?

Non. Le chiropracteur utilise la méthode la plus appropriée à votre cas. Le craquement vertébral n’est pas systématique et même dans certains cas il est contre-indiqué. Si vous avez une appréhension, n’hésitez pas à en parler à votre thérapeute. Il dispose de plusieurs techniques pour travailler : tractions intermittentes, techniques structurelles douces, stimulations neurologiques réflexes, travail respiratoire, et de mobilisation. Et vous n’entendrez pas un bruit !

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion